PODCAST

J’ai vécu un deuil périnatal

Deuil perinatal - Cocottes Magazine

En France, 7000 familles sont concernées chaque année par le deuil périnatal. Et c’est près d’une femme sur 50 qui sera confrontée au cours de sa vie, à la perte d’un de ses bébés. Mort foetale in utero (40%), interruption médicale de grossesse (41%) ou décès survenant dans les 27 jours suivant la naissance (19%), le deuil périnatal est un traumatisme peu évoqué et dont on ignore souvent la réalité. En effet, désemparés et incompris, les parents peinent la plupart du temps à parler du drame qu’ils ont vécu en perdant ainsi leur enfant. 

Partager sur facebook
Partager sur Facebook !
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Anne
Anne

Quelle épreuve… j’ai eu la chance de ne jamais passer par là, mais plusieurs couples d’amis, ma soeur, n’ont pas eu cette même chance. Par pudeur je n’ai jamais osé demander les détails, merci pour ce témoignage qui met en lumière les difficultés successives que vous avez rencontrées avec beaucoup de sincérité et d’émotion.

Marine
Marine
Reply to  Anne

Bonjour Anne
Merci pour ce retour… oui ce n’est pas simple d’être le témoin de ces personnes qui souffrent quel que soit la souffrance endurée. Oser ou ne pas oser en parler, trouver les bons mots ou mettre les pieds dans le plat, ne pas savoir…cette méconnaissance du sujet isole d’avantage les personnes qui vivent ces instants douloureux, voilà pourquoi je trouve cela important de lever le voile, de parler ouvertement et d’informer.
Merci à vous d’avoir écouté !
vous participez à votre manière à ce levé de voile…c’est important ☺️
Marine

Anne
Anne
Reply to  Marine

Ce que j’ai remarqué, qui a beaucoup aidé mes proches passés par là, c’est justement d’en parler, d’oser en parler et de ne pas faire comme si de rien n’était. De leur dire qu’ils étaient devenus parents, pas de la façon dont ils avaient pu l’imaginer mais que ça comptait. Mais pour la suite, comme pour tout deuil, on ne sait jamais trop comment bien faire… il n’y a que des réponses individuelles… encore merci en tout cas pour ce témoignage!!!

Audrey
Audrey

Merci pour ce témoignage et il m’aide à éclairer mon regard sur ce qu’ont vécu des amies.
L’événement est trop souvent mis de côté, balayé par l’entourage. Par peur ou par pudeur . On n’imagine pas l’amoncellement des épreuves qui se succèdent. Toutes mes pensées aux anges et à leurs parents.

Marine
Marine
Reply to  Audrey

Mon but est bel et bien celui-là, informer un maximum de personnes sur ce sujet.
Effectivement ce n’est pas simple d’en parler quand un proche vit un tel événement
Merci de m’avoir écouté
Marine