Cocottes & vous

9 choses que vous ne savez peut-être pas sur le sexe !

Vous croyiez tout savoir ! Et bien on relève le défi de vous en apprendre plus.

Par Johanne

Sexo - Cocottes Magazine
Sexo - Cocottes Magazine

Cet article est paru dans Cocottes Magazine #4 (mars/avril 2021). 

Est-ce que la taille compte vraiment ?

Alors là on va entrer dans des moyennes, donc comme chacun sait une moyenne reste la somme de tout y compris des extrêmes… Mais donc en moyenne, la taille d’un pénis en érection est estimée entre 12,8 et 14,5 cm. Si on considère que la zone la plus sensible du vagin se situe à moins de 4 cm de son entrée, que le vagin au repos (oui, parce que lui aussi entre en érection) mesure entre 7 et 10 cm et que quand il est excité, il mesure 12 cm (toujours en moyenne), on peut donc estimer que la taille du pénis, en moyenne, est largement suffisante pour procurer le plaisir nécessaire.

Sodomie et éjaculation : c’est ok ?

Il n’y a anatomiquement aucun danger à ce que le liquide soit éjaculé dans l’anus. Certaines ressentent du plaisir à sentir cette sensation de chaleur, d’autres ne ressentent rien. En revanche, comme toujours, il faut faire attention aux IST (Infections Sexuellement Transmissibles). Sachez également que l’anus ne lubrifie pas naturellement, il est donc important pour que votre plaisir reste entier, d’utiliser un lubrifiant.

Le saviez-vous ?

Le clito est le seul organe qui n’a d’autre fonction connue que le plaisir !!

Un clito de taille

Vous le pensiez petit ? Sachez que la partie visible aussi appelé le gland (ça vous rappelle quelque chose…) ne représente que la partie immergée de l’iceberg, les 9/10e de sa taille (environ 10 à 11 cm). Situé au sommet du pubis juste au-dessus des lèvres. Composé d’un gland donc, d’un prépuce et d’un nerf moteur, il se comporte finalement (à quelque chose près) comme le pénis : quand il est excité, il entre en érection ! Dans sa partie immergée, le clitoris entoure l’orifice vaginal ainsi que son vestibule.

Vagin horizontal ?

Pas tout à fait mais pas vertical non plus. Déjà rappelons que ce n’est pas un trou béant mais un muscle dont les parois se touchent tout en s’adaptant à l’entrée d’un tampon, d’un doigt, d’un pénis, d’un godemiché… que sais-je (si vous saviez ce qu’ont déjà trouvé des médecins !)? D’autre part, il commence verticalement mais opère ensuite une coudée pour finir presque à l’horizontal.

Orgasme clitoridien x vaginal

En pratique on peut avoir les deux mais la question est plus complexe car difficile d’opposer orgasme clitoridien et orgasme vaginal, dans la mesure où pour le premier on s’intéresse à la stimulation du gland du clitoris (la partie visible de l’iceberg) sans pénétration nécessaire. Tandis que pour l’autre, on parle de pénétration mais là encore le clitoris, sa partie cachée, celle qui entoure le vagin, entre en jeu. C’est toujours lui qui est stimulé mais par voie vaginale… vous voyez ? Le gland est plus rapidement, plus facilement excité et stimulé. Par la pénétration vaginale, pour atteindre l’orgasme, il faut explorer plus longuement, stimuler différemment car il y a moins de terminaisons nerveuses, ce qui conduit parfois à penser que l’on est plus clitoridienne que vaginale… pas vraiment exact !

Zones érogènes selon Monica

Un peu hors sujet mais tellement grisant… Vous vous souvenez de l’épisode de F.R.I.E.N.D.S, « The one with Phoebe’s uterus » ? Celui dans lequel Monica explique à Chandler les zones érogènes de la femme… mais si vous vous souvenez. Alors rien que pour vous (parce qu’on s’est tous demandé ce qu’elle pouvait bien citer) on l’a décrypté : prêt à rejouer la scène ? Dans l’ordre donc voici les zones érogènes : 1 : Lèvres, 2 : Cou, 3 : Seins, 4 : Oreilles, 5 : Ventre, 6 : Intérieur des cuisses, 7 : Clitoris. Et voilà ce que ça donne : lèvres, cou, lèvres cou seins, seins, ventre, oreilles, seins cou, cou, cou oreilles intérieur cuisses, cou oreilles intérieur cuisses, oreilles, cou, cou, oreilles clito, ventre clito, intérieur cuisses clito, clito, clito, clito, clito, clito, clito, clito, clito, clito, clito !

Peut-on tomber enceinte pendant les règles ?

Vrai. Mais vous apprend-on vraiment quelque chose ? Car même si les risques sont plus faibles, les périodes d’ovulation varient d’une femme à l’autre et les spermatozoïdes peuvent vivre jusqu’à 4 jours dans le vagin. Deux raisons de penser qu’il peut y avoir un risque (si ce n’est pas ce que vous voulez), donc l’une des meilleures solutions reste de se protéger ou d’utiliser un moyen de contraception adapté.

Enceinte par sodomie : c’est possible ?

Oui on peut tomber enceinte avec la sodomie. C’est rare mais quand votre partenaire éjacule dans l’orifice, le sperme peut couler le long de la vulve et pénétrer dans le vagin. Si vous voulez l’éviter donc, mieux vaut porter un préservatif ou user d’un moyen de contraception adapté. D’autant que si l’on n’est pas sûr de son partenaire, les risques de MST sont plus importants  : les parois de l’anus sont fragiles et les micro-blessures plus fréquentes. Le sang étant vecteur de ces maladies…

Inscrivez-vous à la newsletter

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments