Cocottes & Vous

Cocottes & vous

Peut-on être amie avec celles qui n’ont pas d’enfants ?

Par @haut_les_nains

Sur le papier, désormais, tout nous oppose. Elles ont la vie qu’on avait avant, elles disposent du temps qui nous manque, elles ont des préoccupations éloignées des nôtres. Pourtant, elles disposent de qualités indéniables, que nos amies primipares n’ont pas. La preuve par cinq.

1. L'amie sans enfant est disponible

Tu proposes un ciné ? L’amie sans enfant te répond sans passer par la case demande de ses disponibilités au mari – belle-maman – baby-sitter. Ce qui te vaut une réponse rapide, et pas 48 heures après, quand la séance est passée.

Tu as envie d’aller au resto ? Elle a trois possibilités dans la semaine. Inespéré. Avec elle, accorder vos emplois du temps est un jeu d’enfants.

Tu émets l’idée d’un week-end ensemble ? Elle accepte avec enthousiasme. La seule culpabilité dont elle te fait part en montant dans le train, c’est de laisser son chat à la voisine.

2. L'amie sans enfant ne te juge pas

Tu peux lui dire les choses comme tu le penses : que tu en as marre de ton mec, de tes gosses, de ta panière à linge qui ne désemplit pas.

Elle ne te regarde pas d’un air offensé quand tu lui avoues qu’avant de la rejoindre, tu as pensé ajouter chaque membre de ta famille dans la machine à laver pour que ça fasse moins de lessives et de bruit.

Elle te regarde avec considération quand tu lui expliques la minute d’après qu’ils sont ton bonheur, ta vie, ta bataille, que tu ne veux pas qu’ils s’en aillent.

3. L'amie sans enfant te change les idées

Non pas que la conversation autour de l’introduction des légumes ou du premier caca ailleurs que dans la couche ne te passionne pas, mais elle intéresse moyennement ton amie. Ça tombe bien, parce que tu en avais fait le tour. Et l’idée de parler d’autre chose que de ton quotidien permet d’en sortir. Avec un plaisir non dissimulé, tu discutes musique, littérature, expositions, voyages. Tu en conclus qu’après la naissance de tes enfants, le monde artistique et culturel ne s’est pas arrêté de tourner. Et que quelqu’un te le rappelle te fait le plus grand bien.

4. L'amie sans enfant ne se compare pas

Elle ne te demande pas combien de centimètres fait ton petit dernier, parce qu’elle n’a pas d’élément de comparaison et c’est tant mieux, car toi, ça te stresse, l’idée qu’il ne pousse pas comme celui de la voisine.

Elle ne te fait pas remarquer qu’à son âge, quand même, il devrait connaître la comptine numérique jusqu’à 10, parce que 10 c’est l’heure à laquelle elle s’est levée ce matin, et le reste, elle n’en sait rien.

5. L'amie sans enfant t'écoute

Je veux dire, elle t’écoute vraiment. Elle n’est pas interrompue par un individu de moins d’un mètre qui vient lui demander de construire une tour en kaplas. Elle ne regarde pas son portable pour savoir si sa descendance a bien mangé-dormi-fait pipi dans son pot à heure régulière. Elle est là, présente physiquement ET mentalement.

Et finalement, la vraie question que tu te poses quand tu t’excuses auprès d’elle après le bisou virtuel à ton cadet qui ne voulait pas dormir sans avoir téléphoné à maman, c’est « comment fait l’amie sans enfant pour être copine avec toi qui en a !? »

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments