Le coin des Marmots

La sophrologie : pour les enfants aussi !

Par Aurélie

Cet article est paru dans Cocottes Magazine #2 (novembre/décembre 2020)

Apprendre à gérer ses émotions, vaincre ses peurs, gagner en estime de soi… sont autant de choses que l’on peut travailler grâce à la sophrologie. Nadia Janik, sophrologue spécialiste des enfants, nous explique l’intérêt d’initier nos chères têtes blondes à cette pratique dès le plus jeune âge.

La sophrologie, c’est quoi ?

« La sophrologie est un exercice de relaxation dynamique qui permet de suspendre l’activité mentale pour revenir au corps afin de retrouver calme et apaisement», nous explique Nadia Janik, sophrologue spécialiste des enfants. Et il n’y a pas d’âge pour travailler tout cela, bien au contraire : « Plus les graines sont plantées jeune et plus l’enfant aura d’outils en grandissant pour affronter toutes sortes de situations. Et ça lui sera utile toute sa vie ».  À noter que la sophrologie n’est pas une thérapie, même si elle peut venir la compléter : « On ne travaille pas sur les causes d’un problème, on apprend à le gérer. Dans une séance si on ne veut pas parler, on ne parle pas. Et si on parle ce n’est jamais analysé et toujours sans jugement », précise Nadia.

La sophrologie, pourquoi ?

Avant 6 ans, les enfants sont dans la corporalité, c’est-à-dire à 100% dans le moment présent. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils peuvent refaire quelque chose qu’on leur a interdit la veille ou même 10 minutes plus tôt. À cet âge-là, la sophrologie s’apparente à de la relaxation. Ils prennent conscience de la respiration, des battements du cœur et apprennent à identifier leurs sensations. Après 6 ans, les enfants « décorporalisent » tout doucement et commencent à mentaliser. La sophrologie leur permet alors de rester (ou de reprendre) contact avec leur corps en leur apprenant à identifier les sensations qu’il émet. « C’est important car une sensation équivaut à une émotion. Aider l’enfant ou l’adolescent à sentir dans le corps les sensations qui se rapportent à des émotions en les nommant (la colère, la peur, la honte, la joie, le bien-être…) lui permet ensuite de mieux les apprivoiser», explique Nadia.

La sophrologie, comment ça se passe ?

La sophrologie emmène l’enfant dans un univers qu’il aime pour dénouer sa difficulté, par l’utilisation, entre autres, de contes sophrologiques: « un enfant qui a besoin de confiance se verra se dépasser, surmonter ses craintes ». Mais il existe beaucoup d’autres outils : « On utilise des plumes pour travailler la respiration et apprendre à retrouver son calme, des pierres correspondant à des émotions, le dessin pour décrire ce que l’on a vécu, sans jugement, ou encore des activités créatives comme le bracelet de concentration ». Dans tous les cas, la sophrologie avec les enfants est ludique et fait appel au jeu.

La sophrologie, dans quels cas ?

L’agitation, la concentration, le sommeil (endormissement, cauchemars…), les échecs, la confiance en soi, la colère, la timidité, les changements de vie (déménagement, séparation…), le harcèlement scolaire, l’anxiété… la sophrologie peut aider pour surmonter tous les événements de la vie et à tous les âges. « L’efficacité est même particulièrement visible chez les enfants et les ados », ajoute Nadia.

Combien de séances faut-il compter ?

Entre 8 et 10 séances pour prendre en charge une situation. Mais il n’y a pas besoin d’avoir de problèmes pour travailler la sophrologie, se donner la possibilité de faire émerger de nouvelles capacités et renforcer celles qui existent.

Et les ados ?

Difficultés d’identité ou d’acceptation, stress (examens, permis de conduire…) problèmes de concentration, de sommeil, préparation mentale pour le sport, la sophrologie aide à mieux vivre cette période parfois compliquée : « Les séances sont adaptées aux ados. On travaille sur les valeurs de l’existence : l’empathie, la famille, la bienveillance, la confiance et sur les cinq sens. L’idée est de l’aider à se projeter dans un futur positif, grâce à la respiration et au corps ».

EXERCICE DE SOPHROLOGIE POUR LES ENFANTS : Le coussin des colères.

Objectif : se débarrasser du négatif et déplacer les colères

Prends un coussin et mets-toi face à un mur. Ferme les yeux, fais 3 grandes respirations. Tu fais le vide dans ta tête, tu prends le temps de sentir tes pieds au sol et la respiration dans ton ventre. Tu rassembles ta colère, ta tristesse, tes peurs dans une grande inspiration et en soufflant très fort tu lances le coussin contre le mur et te débarrasses de tout ce qui te dérange. Tu le fais autant de fois que tu en as besoin. Lorsque le négatif a disparu, tu t’installes tranquillement les yeux fermés et tu écoutes le calme. Tu peux penser à quelque chose qui te fait du bien ou que tu aimes bien.

L’astuce sophro

Apprenez la patience à votre enfant en utilisant un sablier. A utiliser quand vous devez effectuer une tâche et que votre enfant réclame votre attention : « Maman s’occupe de toi quand le sablier est terminé ! ».

Inscrivez-vous à la newsletter

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments