Cocottes & Vous

Cocottes & vous

Témoignage : « Mon enfant est Haut Potentiel »

Par Johanne

haut potentiel zèbre - Cocottes Magazine
haut potentiel zèbre - Cocottes Magazine

Hypersensible, elle a passé le teste WISC IV

Je suis la maman de Garance, 12 ans. Lorsqu’elle avait 7 ans, nous avons consulté une psychologue car notre fille était ingérable : elle s’opposait à tout. La psychologue qui l’a reçu nous a d’abord dit qu’elle était hypersensible, puis s’est posée la question du haut potentiel. Nous avons accepté qu’elle passe le test WISC IV en juillet 2015.

 

Le résultat était sans surprise. Je m’en doutais un peu. Garance a parlé très tôt. Elle utilisait des mots assez soutenus pour son âge. Très tôt, nous avons eu des « pourquoi », qui n’ont jamais cessé même aujourd’hui. Garance a un QI (Quotient Intellectuel) entre 125 et 130. Il est prudent de donner une fourchette et non un chiffre.

 

J’ai adhéré assez rapidement à l’AFEP (Association pour les Enfants Précoces, j’ai assisté à des conférences et me suis documentée sur ces enfants qu’on appelle « zèbres ». Je vous avoue : quand on m’annoncé le haut potentiel de ma fille, j’ai été fière… pendant 10 secondes. Puis ensuite j’ai envisagé l’océan de difficultés qui m’attendaient en ayant un enfant atypique.

Haut potentiel, une différente et passionnante

Ma fille n’est pas le modèle d’enfant à haut potentiel qu’in imagine, précoce ou surdoué tel qu’on l’a en tête. Ce n’est pas Agnan du Petit Nicolas : bon dans tout, copain avec tous…

 

Ma fille :

  • A dû mal avec les conventions sociales ;
  • Est hypersensible dans les émotions (un Playmobil perdu peut être un vrai drame) mais aussi dans les sens (supporte mal les odeurs, le bruit).
  • A une mémoire olfactive impressionnante : se rappelle d’un souvenir seulement avec une odeur ou l’inverse
  • Commente tout, questionne tout
  • A des passions dévorantes et exploite un thème jusqu’au bout : à 10 ans elle a eu une période France Gall. Elle connaissait tout : les dates, les chansons, la bio, etc.
  • A du mal à se faire des amis, ne comprend pas les signes sociaux
  • Sa mémoire est colossale donc travaille peu en classe (retient tout sans travailler)
  • Questionne l’adulte sur le sens de l’apprentissage, de la vie, des limites temps/espace

 

Actuellement ma fille est scolarisée dans un collège qui favorise l’accueil des enfants à haut potentiel avec des professeurs formés, une pédagogie adaptée (donner du sens aux savoirs), une référente haut potentiel parmi les professeurs et des ateliers dédiés.

 

Je précise que ce collège n’en a pas fait sa carte de visite. Il n’y a pas de classe avec uniquement les haut potentiels. Ils sont disséminés dans les classes, et non identifiés (sauf si les parents dévoilent).

 

Actuellement la passion de ma fille est l’anatomie humaine, la cardiologie et la neurologie. Elle est incollable sur les séquences de l’ADN. Elle me pose des questions sur les recherches actuelles (liens génétiques, cancers…).

Voilà votre vie avec notre petite « zèbre » !

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments