Escapades

Partir seule avec ses enfants : 5 astuces pour se lancer !

Prendre des vacances avec ses enfants, et personne d'autre qu'eux : l'idée peut être aussi tentante qu'effrayante. Pour preuve : j'ai personnellement mis quelques années avant de me sentir capable de le faire, et même d'en avoir envie. Pourtant, au terme de cette semaine avec les deux miens, je peux témoigner : c'était une belle aventure, que j'ai hâte de renouveler. Voici donc mon retour d'expérience et quelques conseils -sans prétention- que je donnerais à celles qui souhaiteraient la tenter.

Par @haut_les_nains

Vacances - Cocottes Magazine
Vacances - Cocottes Magazine

Astuce n°1 : Commencer petit

Avant de viser le tour du monde sur plusieurs mois, on peut raisonnablement essayer le changement de région pour quelques jours. Une sorte de coup d’essai pour se mettre en confiance. Si on n’est pas fan des trajets en voiture, on mise sur le train. Si l’idée de replier la tente trois secondes nous donne des sueurs froides, on penche pour le mobil-home. En un mot, on ne se met pas dans la difficulté : on choisit une destination et un mode d’hébergement qui nous rassurent. Pourquoi carrément ne pas opter pour un endroit que l’on connaît ?

Astuce n°2 : Alléger les activités

Si l’on doit être au club Mickey à 9h et au cours de voile à 14h, on aura certes la journée d’occupée mais on aura surtout l’impression de revivre la course du reste de l’année. Alors, on reste modeste sur le programme, la seule ambition qu’on a, c’est de passer de beaux moments ensemble, pas de préparer sa progéniture pour un décathlon. De toute façon, la seule chose qu’ils retiendront, c’est que pour une fois, leur mère était dispo pour jouer avec eux.

Astuce n°3 : Les faire participer

On anticipe et on explique en amont : pour partir avec maman, il va falloir l’aider. Parce que ce sont leurs vacances, mais aussi les nôtres. Et qu’ils n’ont emmené ni leur intendante, ni leur dame de compagnie, juste leur humble mère. C’est donc l’occasion de les responsabiliser. Bien sûr, on adapte les fonctions à l’âge de chacun pour que l’opération « main à la pâte » porte ses fruits. Avec un peu de diplomatie, on pourra même avoir quelques minutes off (soyons lucide sur la durée), le soir quand ils seront couchés ou pendant le temps calme post-déjeuner.

Astuce n°4 : Demander de l'aide

Et là tu te dis, c’est bien beau, mais elle a oublié le sujet de son article. Demander de l’aide à ses enfants, elle l’a déjà dit, donc à qui puisqu’on part toute seule ? Et bien à toutes les bonnes âmes qu’on rencontrera sur place. Parce qu’on n’est pas à l’abri de rencontrer des voisins sympas qui discutent avec nos enfants et même avec nous. C’est compliqué d’aller chercher du pain et ils s’y rendent tous les jours ? Et si on osait leur demander de nous prendre une baguette ? Au pire, ils nous diront non. Au mieux, ils nous rendront service avec plaisir. Le côté mère célibataire, ça suscite la compassion.

Astuce n°5 : Attendre un peu

À l’époque où le matériel nécessaire pour nos vacances prenait plus que l’intégralité du coffre (comprenez le trio transat-poussette-lit parapluie), et où le temps passé à la plage consistait à chercher de l’ombre pour l’un et à gonfler les brassards de l’autre, je n’aurais clairement pas tenté l’aventure. Pas folle, la guêpe. Mais le curseur n’est pas le même pour chacune. Alors, comme le dit l’adage (et les Bronzés) : « si tu le sens pas, t’y vas pas ». Mais le cas échéant, « Fonce. Sur un malentendu, ça peut marcher » ! Et même bien marcher.

Inscrivez-vous à la newsletter

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments