Cocottes & Vous

Cocottes & vous

Nos pires départs en vacances !

Par Aurélie

On passe un temps fou à les préparer, à les organiser, alors quand vient enfin le moment de partir on se dit que ça y est, il n’y a plus qu’à se laisser aller. Mais parfois tout ne se passe pas forcément comme prévu… Pour Cocottes Magazine, elles ont dévoilé leur pire souvenir de vacances !

Nous sommes partis à 3h du matin pour éviter les bouchons mais nous étions en fait beaucoup trop fatigués pour prendre la route. Après d’innombrables arrêts pour nous reposer et autant de disputes, nous sommes arrivés à destination vers 12h. C’est à ce moment-là qu’on apprend que notre appartement sera disponible à 20h.
Aurélie, 41 ans, 2 enfants de 12 et 15 ans

Lors d’un départ en Corse notre avion a atterri avec 3 heures de retard. On s’est perdu sur le trajet du camping, et la route était tellement escarpée que j’ai dû prendre le volant pour ne pas être malade. Il était tard le soir, notre fille d’un an et demi n’avait rien mangé et bien sûr il n’y avait rien sur notre trajet pour se restaurer ! Du coup on lui a donné des chips pour patienter… On est finalement arrivé au camping à 23h et on a réchauffé des plats préparés que j’avais fourrés dans un sac !
Justine, 38 ans, 2 enfants de 7 et 3 ans

Nous avions décidé de prendre le car pour rejoindre l’aéroport de Genève, point de départ de notre vol pour la Sardaigne. On pensait avoir prévu large question horaires mais c’était sans compter sur les travaux et l’heure de pointe des frontaliers. Lorsque nous arrivons à l’aéroport au bout de 3h, il ne nous reste plus que 20mn avant l’embarquement. On a foncé avec la poussette, les bagages et nos 2 enfants vers l’enregistrement où on passe par chance en priorité. Re-course vers la porte d’embarquement, ouf on y est… mais pourquoi tout le monde parle portugais ? Ce n’est pas la bonne porte ! C’est reparti pour une chevauchée, mon mari veut carrément abandonner mais moi je suis prête à me casser une jambe pour avoir cet avion ! Coup de bol, il a 30mn de retard… il n’y a plus qu’à calmer les enfants !
Isabelle, 35 ans, 2 enfants de 2 et 5 ans

Je suis partie seule en avion vers ma ville natale avec mes deux enfants d’un an et 2 ans et demi. La veille du départ le grand se plaint de douleur au pied, on se dit qu’il a dû se cogner. Pendant le trajet il se plaint de plus en plus, il ne peut pas marcher, j’ai les bagages et le petit deuxième en poussette… Sur place on ira 3 fois aux urgences… et il aura fallu rentrer à la maison pour que le diagnostic de rhumatisme soit posé !
Annabelle, 37 ans, 2 enfants de 5 et 3 ans

Pour nos dernières vacances en Sicile, l’avion décolle avec 4 heures de retard et arrivés à destination, pas de valises. On apprend qu’elles sont restées au départ : c’est l’anniversaire de notre fille dans 2 jours et les cadeaux sont dedans… On arrive sur notre lieu de vacances à 1h du matin sans aucune affaire. On ne récupère nos bagages que 2 jours plus tard. Il a plu toute la semaine sauf… le jour du départ !
Méryl, 34 ans, 1 enfant 4 ans et demi

Partir en vacances en avion en emmenant pour la première fois son enfant d’un an, c’est toute une histoire ! Et c’est avec une certaine fierté que je réussis à boucler les bagages juste avant le départ. Ce dernier a lieu à 3h du matin car il nous faut rejoindre l’aéroport de Lyon, où notre vol pour la Crête est prévu à 7h. Nous nous présentons tout heureux à l’embarquement avec le passeport de Monsieur, le passeport de Madame. « Et celui de votre bébé s’il vous plait ». Confiante, je présente notre livret de famille. Allez savoir pourquoi, j’étais persuadée que ce document suffisait pour faire voyager un enfant jusqu’à ses 3 ans. Et bien devinez quoi ? Pas du tout ! Avec embarras l’hôtesse nous informe que « désolée, mais sans passeport pour lui vous ne pouvez pas monter dans cet avion ». Clairement il n’y a rien à faire (on ne va pas planter notre enfant là au milieu du hall et partir sans lui, il est quand même petit), alors sans m’adresser la parole (ça faisait des semaines qu’il me demandait si vraiment j’étais sur à 100% pour cette histoire de livret de famille, source de nombreuses disputes car je m’agaçais devant ce manque criant de confiance en moi !) mon mari prend nos affaires, direction le parking de l’aéroport pour des vacances…à la maison !
Géraldine, 32 ans, 2 enfants de 5 et 2 ans

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments