Médiathèque

Littérature française : 5 conseils lecture

Par Le Crayon baladeur

La promesse de l’aube, par Romain Gary :

Déclaration d’amour et de haine d’un des plus prestigieux de nos auteurs du XXème à sa mère, nous ne pouvions imaginer ne pas vous le conseiller. La vie d’un homme dont l’âpreté des épreuves n’importe que peu par rapport à la seule qui compte véritablement pour lui, la satisfaction des désirs de sa mère. Exaltant, bouleversant, ce roman autobiographique invite au voyage aussi bien qu’à la réflexion sur soi.

Chanson douce, par Leila Slimani :

Salué par le Goncourt, il est le livre à lire avant de partir en soirée et de laisser bébé à la nounou pour la première fois. Sans ça, les émotions ne seront pas aussi fortes. Et qu’est-ce que la vie sans émotions fortes ? L’histoire de la nourrice dont la perfection n’a d’égal que son mal-être. La structure particulière du roman – basée sur une histoire vraie, se passant à New York, ne vous inquiétez donc pas – invite à une lecture active permettant une immersion totale.

Lolita, par Vladimir Nabokov :

Parce que le nom est trop connu et trop utilisé pour ne pas en connaitre l’origine. Loin de l’idée que l’on peut s’en faire, ce sont les confessions d’un homme, se définissant comme « Nympholeptes », antiquement utilisé pour décrire des hommes possédés par des nymphes, son usage moderne aurait plutôt comme synonyme « pédophile ». À lire absolument si vous songez à appeler votre fille ainsi.

L’élégance du hérisson, par Muriel Barbery :

Trouvé par hasard sur la table de nuit d’un des plus grands esprits que j’ai la chance de connaitre, les premières pages feuilletées m’ont convaincu de l’acheter. Décapant, volontairement acide pour beaucoup de gens, il défie tous les clichés que la société peut avoir sur les femmes, les bourgeois et les concierges. Souvent surprenant, toujours drôle, vous aurez du mal à lâcher ce livre, même une fois fini.

L’école des filles ou la philosophie des dames, auteur inconnu :

Paru en 1665, il est considéré comme le premier livre érotique de la littérature française. Attribué dans un premier temps à un certain Monsieur Millot, la justice ordonnera la saisie de tous les exemplaires et leur anéantissement. On se décidera également à bruler l’effigie de Millot, celui-ci étant en fuite. Même si les péripéties liées à sa parution sont déjà assez excitantes pour se lancer dans cette lecture, l’histoire même du roman est indéniablement en avance sur son temps. Adressé aux dames, il narre l’histoire d’une jeune fille amenée à un destin sage, qui le deviendra beaucoup moins avec les conseils osés de sa cousine. La négation de tous les dogmes pesant sur la femme, la libération de sa sexualité, tout y est, et dans un français d’époque. Régalez-vous.

Inscrivez-vous à la newsletter

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments