Les 10 commandements du parent d’élève parfait
Maman d'élève

Les 10 commandements du parent d’élève parfait

Maman d'élève

Tout d’abord, ne te méprends pas. Je ne vais pas te révéler comment devenir le parent de l’élève parfait (l’élève parfait, j’ai abandonné l’idée depuis longtemps…enfin, disons, depuis que je suis maman). Non, je vais te donner la recette pour que toi, tu deviennes le parfait parent d’élève. Et c’est là toute la nuance. L’occasion de devenir le chouchou de la maîtresse : avoue que tu en as toujours rêvé. Tu vas me dire qu’est-ce qu’elle en sait celle-là ? Eh bien il se trouve qu’elle sait. Parce que les parents d’élèves, ça fait 10 ans que je les pratique, que je leur explique, qu’avec eux, je communique. Je crois donc pouvoir répondre en toute légitimité à cette question académique : qu’est-ce que l’enseignant attend de toi ?

1) En l'enseignant, confiance tu auras.

Le premier précepte à suivre, et pas des moindres. Si ton enfant t’entend décrier les méthodes pédagogiques du maître, je te parie qu’il n’aura aucune envie de la suivre, sa méthode. Donc rappelle-toi que c’est son métier, à l’enseignant. Tout comme ton coiffeur coiffe, l’enseignant enseigne. Et qu’il ne te viendrait pas à l’idée de dire au coiffeur quel produit il doit utiliser pour faire ta couleur.

2) Ta propre opinion, tu te forgeras.

On a tous une réputation qui nous précède. Sauf qu’on parie que notre meilleure amie ne tient pas le même discours sur nous que notre ex. Ce qui est valable pour un autre enfant ne le sera pas forcément pour le tien. Et peut-être que la rigueur de cette maîtresse tant decriée devant la porte de l’école lui ira très bien, au tien.

3) À la réunion de rentrée, tu te rendras.

Oui, ça te prendra une soirée. Oui, tu auras droit aux questions pas toujours pertinentes des autres parents. Mais tu pourras aussi poser la tienne. Et ça évitera à l’enseignant de répondre individuellement 25 fois à la même question à la sortie de l’école.

4) Nombre tubes de colle, tu achèteras.

Sache que c’est un mystère pour toi, cette utilisation massive de la glue. Au commencement, ça l’est aussi un peu pour l’enseignant. Mais à force de voir ses élèves la manger, la faire rouler sous l’armoire, oublier de la reboucher, quand même, l’ombre d’une réponse se profile.

5) Les livres, tu recouvriras.

Ou alors, à la fin de l’année, tu les rachèteras. À toi de choisir ton camp.

6) Les cahiers, régulièrement, tu signeras.

Preuve que tu t’intéresses à la scolarité de ton enfant et qui ne te prend finalement que peu de temps. Si tu veux pousser le bouchon un peu plus loin, tu peux même regarder (attentivement) ce qu’il y a dedans. Mieux encore, reprendre les exercices qui n’ont pas été réussis. Là, non seulement la maîtresse, mais aussi ton enfant te diront merci. (l’enfant, certes peut-être pas sur le moment. Mais un jour lointain, assurément).

7) Pour une sortie, tu te proposeras.

Ça réjouira ton enfant, ça dépannera la maîtresse et ça te permettra même de l’observer en situation (l’enfant ET la maîtresse, et ainsi de faire d’une pierre deux coups avec le point 3 – te forger ta propre opinion). Si tu es petit joueur, propose-toi pour un spectacle. Si tu aimes vivre dangereusement, opte pour la séance piscine.

8) Les devoirs, tu suivras.

On est d’accord qu’on recherche l’autonomie à ce niveau-là. Mais l’autonomie pouvant se mettre en place avec un temps plus ou moins long, pars du principe que tu repasses derrière. Ne serait-ce que pour vérifier que c’est fait. (Je te conseille de repasser avant le dimanche soir, 21h. Des fois que).

9) En cas de problème, rendez-vous tu prendras.

C’est un peu comme dans ton couple, ruminer c’est bien, mais parler c’est mieux. N’hésite pas à prendre rendez-vous avant que le problème ne devienne une voie sans issue. Sache que l’enseignant n’apprécie pas tellement qu’on lui fasse des reproches devant ses élèves à 8h30. Expose le problème sans haine, à une heure convenue ensemble.

10) A la fin de l'année, de ta reconnaissance, tu témoigneras.

Parce qu’un petit mot, ça ne prend pas beaucoup de temps et ça fait toujours plaisir. Qu’on aime notre métier mais que ça nous encourage à le faire encore mieux. (Et un sac Lancel, ça nous donne des ailes. Je dis ça, je dis rien).

guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Lilas22
Lilas22

Est ce que je peux coller ça dans le cahier de liaison de mes élèves…? 😄