Cocottes & vous

Ca va mieux depuis que…

Par Géraldine

On se met souvent des objectifs en tête pour être au top, que ce soit dans notre vie professionnelle, personnelle, de maman… Même des petits riens, mais qui finissent par nous « pourrir la vie » car ils représentent juste une contrainte en plus dans notre quotidien déjà bien chargé. Alors, c’est quoi vous, le petit truc que vous avez arrêté et sans lequel vous vivez finalement très bien !?

« Ça va mieux depuis que…ma sœur a emménagé à côté de chez moi et peut ainsi m’aider dans la gestion quotidienne des enfants ! Plus sérieusement, ça va mieux depuis que je prépare des repas pour plusieurs jours d’avance (je n’en suis pas encore au batchcooking mais ça va dans ce sens-là), que mes enfants sont plus indépendantes pour tout ce qui est habillage/douches, que je me suis dit que ma vie était plutôt chouette et que ça méritait donc que je lâche un peu de stress ! »

Chloé, 35 ans, 2 enfants (5 et 7 ans)

« Ça va mieux depuis que j’accepte de lâcher du lest à ma fille. En fonction du stress, de la fatigue, des tensions (le tout dû au boulot principalement), je suis trop ‘sur elle’ pour un rien. Je culpabilise car je vois bien qu’elle ne comprend pas ! Alors je me force à lâcher pour que ça devienne une habitude, et ça va déjà beaucoup mieux … »

Aurélie, 33 ans, 1 enfant (5 ans et demi)

« Ça va mieux depuis que j’ai appris à lâcher prise ! Ménage, propreté à table, propreté parfaite des vêtements d’enfants…j’étais un peu à cheval ! Et finalement, tant pis si Héléna décide d’enlever son pantalon plein de sable avant qu’on l’ait secoué dehors, tant pis si elle met des pâtes partout tant qu’elle mange seule, tant pis si elle se barbouille (elle et ses fringues) de feutre et/ou peinture tant qu’elle s’amuse… Ça va mieux aussi depuis qu’on fait les menus de la semaine et qu’on fait les courses en conséquence. On se pose moins de questions, les repas sont plus rapides à faire et on gaspille moins. Enfin, ca va mieux depuis que j’ai appris qu’un enfant est plus heureux avec un parent heureux. Pas de culpabilisation à l’idée de travailler un peu plus tard, de sortir avec les copines, de s’évader un week-end en amoureux ».

Raphaëlle, 29 ans, 1 enfant…bientôt 2 !

« Ça va mieux depuis que j’ai lâché la pression scolaire sur ma fille et que je ne passe plus mon temps à vérifier tous les devoirs qu’elle a à faire ! »

Audrey, 38 ans, 2 enfants

« Ça va mieux depuis que je remets à demain certaines choses genre ménage, lessive, linge, courses, etc. Ça va mieux depuis que j’ai appris à m’aimer vraiment. Ça va mieux depuis que j’applique ce qui est bon pour moi et moi seule, au risque que ça ne plaise pas aux autres. En gros ça va mieux depuis que je suis un peu plus égoïste ! Ça va mieux depuis que je lâche mes pseudos principes d’éducation avec mes enfants. Ça va mieux lorsque je danse dans le salon avec mes enfants, ou que je leur fais des blagues toutes pourries ».

Elodie, 39 ans, 2 enfants (7 et 9 ans)

« Ca va mieux depuis que je n’essaie plus de tout faire avant de partir au travail le matin (lancer une machine, faire les lits, ranger, nettoyer..)

Aurore, 35 ans, 2 enfants (4 ans et 1 semaine)

« Ça va mieux depuis que j’ai décidé de lâcher prise sur le ménage et de calmer mes ardeurs de grande maniaque. Aujourd’hui, j’arrive à aller me coucher en laissant traîner la vaisselle dans l’évier (mais pas trop longtemps quand même !) Je ne cours plus après la moindre miette semée par mes enfants quand ils mangent une madeleine ».

Albane, 38 ans, 2 enfants (2 et 4 ans)

« Ça va mieux depuis que j’ai décidé d’arrêter de vouloir un corps parfait à tout prix. Finalement, c’est quand même bien mieux de profiter des apéros et des desserts sans culpabiliser ! »

Angélique, 41 ans, 2 enfants

« Ça va mieux depuis que j’ai arrêté de travailler dans un restaurant. Des journées de parfois 17h d’affilée, 6 jours sur 7…pour la femme d’un chef cuisinier qui n’est presque jamais à la maison, ce n’était plus possible de continuer à travailler comme ça ! Désormais, fini de ranger les courses à 22h avant d’entamer une session de repassage à 23h ! »

Fumie, 46 ans, 2 enfants (5 et 7 ans)

«Ça va mieux depuis que j’accepte d’écouter le cadre interne que je me fixe et de lâcher prise professionnellement. Avant, impossible de rater une journée de travail (au prétexte que les usagers ne pouvaient pas faire sans moi…) quand les enfants étaient  malades. Et en même temps je me rendais malade au travail de ne pas pouvoir prendre soin d’elles ! Aujourd’hui ma priorité, ce sont mes enfants et quand elles ont besoin de moi, je tente au maximum de garder ce cap ».

Audrey, 33 ans, 2 enfants

« Ça va mieux depuis que nous avons pris une femme de ménage qui assure la propreté une fois par semaine, nous enlevant ainsi cette contrainte stressante ! »

Eloïse, 33 ans, 3 enfants

« Ça va mieux depuis que j’ai arrêté d’essayer de coucher mon fils à 20h à tout prix. Il s’endort quand il a fini sa journée, point. Terminées les tensions et les négociations jusqu’à 22h ! Et puis s’il est fatigué le lendemain, il récupère à la sieste ! »

Emilie, 33 ans, 2 enfants

« Ça va mieux depuis que je ne culpabilise plus en me comparant aux autres mamans, et que j’essaye de donner le meilleur de moi-même au quotidien tout simplement ».

Caroline, 38 ans, 2 enfants (1 et 8 ans)

« Ça va mieux depuis que je me suis autorisée à avoir du temps pour moi, que je suis indulgente avec mes compétences de wonder woman, que je suis en temps partiel, que je me prends moins la tête tout simplement ! »

Alba, 34 ans, 2 enfants

« Ça va mieux depuis que je n’ai plus d’activité le mercredi matin et que j’ai abandonné le repassage en passant le linge au sèche-linge ».

Stéphanie, 35 ans, 2 enfants

« Ça va mieux depuis que je me pose moins de questions sur les valeurs nutritionnelles des repas. Ce n’est pas grave s’ils mangent des pâtes plusieurs fois dans la semaine ! (Tant qu’elles sont bio !) »

Taïssa, 40 ans, 2 enfant

Inscrivez-vous à la newsletter

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments