Le coin des Marmots

8 idées d’activités pour occuper (longtemps) les 3-10 ans !

C'est qu'on commence à avoir fait le tour. Voilà plus d'un an qu'on est beaucoup (trop?) à la maison, et par extension notre progéniture aussi. Il y a bien une activité qui les occupe longtemps, qui consiste à appuyer sur le bouton « on » de la télé ou de la console et à les placer devant, mais c'est justement celle-là qu'on voudrait un tant soit peu éviter. Et double difficulté, ce qu'on cherche, c'est une activité ren-ta-ble. Comprenez faible coût d'installation, grande plage de tranquillité. Et si elle peut stimuler leur imagination, c'est encore mieux. Comme ne s'improvise pas animateur de centre aéré qui veut et qu'on n'a pas toujours le matériel (ni la patience) à disposition, voici quelques idées, testées et approuvées, qui ont un ratio temps de préparation/temps de jeu intéressant !

Par @haut_les_nains

8 idées d'activités pour les 3-10 ans.

1. Créer une œuvre éphémère

Si l’on dispose d’un extérieur, on leur montre quelques oeuvres de landart pour les inspirer. À défaut, on opte pour une œuvre de « confinart ». L’idée : utiliser les objets qu’on a sous la main (kaplas, livres, etc…) et les disposer pour faire une photo sympa. On suggère même l’idée de faire une exposition. C’est long, de préparer une exposition.

2. Jouer au petit Poucet

On profite d’une balade pour ramasser des cailloux (sans perdre les enfants, même si on en a très envie, promis, la suite va les occuper). En rentrant, ils les nettoient puis les peignent. Une trace suffit pour les plus petits, tandis que les grands dessineront des formes plus élaborées. Ensuite, on les cache lors d’une autre sortie. Enfin, on les retrouve lors d’une troisième promenade (et hop, l’activité étalée sur plusieurs jours !). S’il pleut, on leur suggère un « cache-cache cailloux » dans la maison.

3. Suivre un parcours de motricité

Ici encore, l’idée est de faire avec le matériel qu’on a sous la main. Chaise, coussins, banc, tapis de gym… Pour que l’installation soit rentabilisée, on propose de le faire en se chronométrant, puis d’essayer de battre son record. On introduit ensuite des variantes : le faire à l’envers, attaché à son frère ou sa sœur, avec une cuillère dans la bouche dans laquelle on aura mis une balle de ping-pong…

4. Construire une cabane

Classique, mais indémodable et efficace. On fournit un drap et des pinces à linge, ou si on a un jardin, quelques bouts de bois, et on laisse la magie opérer. Pour faire durer le plaisir, on les laisse organiser un goûter ou un apéro à l’intérieur.

5. Faire une chasse au trésor colorée

On prépare des feuilles de couleur (des feuilles blanches avec un rond colorié au feutre fera l’affaire si vous n’en avez pas à disposition !). Les enfants doivent trouver dans la maison les objets de la couleur et les disposer sur la feuille en question. Pour les plus petits, on réduit le nombre de couleurs. Pour les plus grands, on peut imposer un nombre d’objets. Et on n’oublie pas de préciser que le rangement des objets fait partie intégrante du jeu !

6. Monter un spectacle de peluches

Voilà une activité qui devrait prendre une bonne partie de la journée. Parce qu’avant le « pestacle », il y a surtout la préparation. Créer un castelet avec un grand carton, le peindre, inventer un scénario. Avec les plus petits, on peut aussi enregistrer les voix en amont, pour qu’ils n’aient que la manipulation des peluches à gérer. À noter que ça marche aussi avec les Barbies ou les Playmobils. Et on explique qu’il faut des répétitions avant la représentation. Beaucoup de répétitions.

7. Dessiner l'ombre de ses jouets

Un jour ensoleillé (soyons optimiste !), on place des jouets aux formes simples (petites voitures, animaux en plastique…) sur une feuille blanche. Les enfants doivent suivre les contours de leur ombre pour les reproduire. Ils peuvent ensuite les colorier. Et s’il pleut ? Vous n’avez plus qu’à installer une petite lampe de bureau.

8. Trouver 7 différences

On les laisse s’habiller, se positionner comme ils veulent et on les prend en photo (où on les laisse le faire s’ils en sont capables). Puis ils doivent modifier 7 choses (vêtements, positions…) avant de prendre la suivante. Rigolade assurée.

On ne pourra pas dire qu’après toutes ces activités, ils (et nous !) n’auront pas mérité leur dessin animé, n’est-ce pas?

Inscrivez-vous à la newsletter

guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments